• Dan

PREMIÈRES NEIGES - CRITIQU'ANALYSE

Mis à jour : janv. 21


C'est l'impossible résilience que filme la réalisatrice bosnienne Aida Begic. Elle s'attache aux tentatives éphémères de reconstructions personnelles, après le trauma de la guerre de Bosnie-Herzégovine (1991 - 1995). Des tentatives que chacun et chacune goûtent pour échapper à la réalité. Une échappée géographique vers la ville, une échappée religieuse par les prières, une échappée onirique par le rêve tant sommeillé qu'éveillé, une échappée laborieuse par la routine du travail, une échappée amoureuse par la volonté de plaire ou encore une échappée ludique pour les jeunes et les moins jeunes. C'est un deuil par le conte que narre la réalisatrice. Un deuil difficile voire impossible que souligne les nombreux surcadrages : les ruines ceignent/saignent les endeuillés.


Crédit photographique : Allociné

Épistémophilie - nom féminin (grec épistémè, savoir) : Plaisir éprouvé à acquérir un savoir. 

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon

Suivez- nous !

© 2019 - 2020 | Les Épistémofilms